Le dessin au service du projet

Pensée visuelle ?

La pensée visuelle repose sur les processus de traitement de l’information visuelle par le cerveau, en complémentarité du langage. C’est une technique répandue aux États-Unis et au Canada, expérimentée depuis longtemps en Amérique Latine, et qui est entrée en Europe par l’Allemagne. Entreprises, associations, collectivités… autant de structures diverses qui ont des besoins de communication de proximité et qui trouvent, avec la facilitation graphique, un moyen ludique de rendre accessible des contenus parfois complexes.

La pensée visuelle est un outil puissant qui a de l’intérêt pour :

  • faciliter la compréhension, car elle favorise la mémorisation en offrant une vision structurée des idées principales et éléments essentiels du projet
  • co-construire : elle suscite la curiosité, stimule les idées, encourage la créativité
  • s’approprier le projet : en offrant une vision globale des enjeux du projet, elle permet la prise de recul et l’implication des parties prenantes.

Dans un contexte où la surabondance informative est pesante, comment travailler efficacement avec des contenus à la fois sérieux et distrayants à lire ?


Prise de notes graphiques en direct

Sur papier ou sur tablette, il s’agit de consigner les moments forts et les messages clés des réunions ou ateliers de travail, mais aussi conférences, séminaires, colloques, assemblées générales…


Mise en récit dessiné

Pour rendre accessible des contenus : manifeste, thèse, article recherche, de presse, émissions de radio… La mise en récit graphique peut aussi répondre à des besoins en communication interne.

Si vous souhaitez vous procurer le livre « Dessine-moi la transition agroécologique », merci de vous rendre sur le site du Graap.


Principales collaborations